La jeune fille sur le quai du métro …

    Je te vois, tu me vois. Je t’observe.
    Chacun sur son quai, les rails du métro nous séparent.

    Je te cherche, je me demande ce que tu penses.
    J’espère que tu as les mêmes pensées que moi.

    Un mouvement de la tête et tu viens de disparaître.
    Je te cherche, je scrute les gens à la recherche de ta veste.

    Je m’affole. Si tu n’es plus là, tu ne me regardais pas …
    Mon cœur est triste, il a encore pris un coup.

    Et là, te revoilà. Tu ne regardes plus vers moi, mais au moins je te vois.
    Mes pensées ne sont plus aussi ardentes.

    Ce n’est plus comme déjà il y a quelques instants,
    Tu n’es plus celui dont je rêvais.

    Tu es redevenu un jeune homme comme les autres sur un quai de métro,
    Seule restera l’image de ton souvenir de tout à l’heure,
    Magique et emplie de désir.

    Mon métro arrive, il est sûr que je ne te reverrai plus.
    Scène banale de la vie, mais l’instant par sa magie a empli ma vie,
    Et le banal devint merveilleux.

Laissez votre commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *