La Naissance

     Neuf mois d’attente.
     Neuf mois à se préparer.
     Neuf mois à se poser des questions.
     Neuf mois de bonheur pour finalement pleurer !

         Tout commence par, il le vaut mieux, l’amour.
         Malheur déjà à ceux qui ne naissent pas de cela.
         L’égalité des chances n’est pas pour eux.

         A la base, une idée, une envie d’un jour.
         Bonheur de cet instant qui du néant sonne le glas.
         La vie commence alors pour les amoureux.

     Neuf mois d’attente.
     Neuf mois à se préparer.
     Neuf mois à se poser des questions.
     Neuf mois de bonheur pour finalement pleurer !

         Ensuite, rien, ou rien de bien significatif.
         Les bouleversements attendus sont absents.
         Alors la vie continue comme avant.

         Puis vient un temps beaucoup plus actif.
         Les changements vont un peu trop croissant.
         Finalement cela devient éprouvant.

     Neuf mois d’attente.
     Neuf mois à se préparer.
     Neuf mois à se poser des questions.
     Neuf mois de bonheur pour finalement pleurer !

         Enfin arrive la date, fatidique et inévitable.
         L’impatience gagne et le trac s’installe.
         Neuf mois ne semblent alors plus suffire.

         Et seul, ou aidé parfois, c’est incroyable.
         La sérénité sèche les larmes parentales.
         Des heures à n’oublier pour aucun empire.

     Neuf mois d’attente.
     Neuf mois à se préparer.
     Neuf mois à se poser des questions.
     Neuf mois de bonheur pour finalement pleurer !

         La suite, et bien elle reste à inventer.
         Il ne reste plus qu’à espérer encore de l’amour.
         L’inégalité frappe encore à grand coup.

         La fin non, mais une répétition à volonté.
         Il n’y a que cela de prévu pour toujours.
         La vie entre ne dépend elle que de nous.

Laissez votre commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *