Des Alexandrins

Après ces tant d’années, où la vie n’était pas,
Il fût enfin donné que tout se dissipa.

 

Laissez votre commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *