La Matière et la Lumière

    La Matière, épaisse et difficile.
    Que n’empêches-tu pas ?
    Que ne ralentis-tu pas ?
    Que ne bloques-tu pas ?

        Mais es-tu source de nos maux ?
        Ne nous empêtrons-nous pas en toi ?
        Tu es figée et dense, mais tu es toi.

        Mais pourquoi ne nous aides-tu pas ?
        À mieux te connaître, à mieux te vivre ?
        Nous ne sommes comme tu es.

    La Lumière, légère et douce.
    Que ne nous nourris-tu !
    Que ne nous aimes-tu !
    Que ne nous permets-tu !

        Mais es-tu source de nos joies ?
        Ne nous perdons-nous pas en toi ?
        Tu es fluide et éther, et tu es toi.

        Mais pourquoi ne nous aides-tu pas ?
        À mieux nous connaître, à mieux nous vivre ?
        Nous ne sommes comme tu es.

    La Matière et la Lumière,
    Et nous dans les deux et au milieu.

 

Laissez votre commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *